Visite de la Ministre des Droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem (26-28 février 2014)

La Ministre des Droits des Femmes, Mme Najat Vallaud-Belkacem, s’est rendue en visite au Mali du 26 au 28 février 2014.

Elle était accompagnée d’une délégation dont les membres ont tous des projets ambitieux de coopération entre la France et le Mali :
-  Mme Gaëlle Abily, Vice-Présidente de la région Bretagne, à qui la Ministre a demandé de réaliser une étude sur le sujet « Femmes, paix et sécurité » ;
-  M. Renaud Helfer-Aubrac, dont la Ministre soutient le projet de monter une radio communautaire dans la région de Niafunké ;
-  Trois avocats du barreau de Paris, notamment le bâtonnier de Paris, Pierre-Olivier Sur, qui souhaite formaliser un lien entre les barreaux de Bamako et de Paris et organiser un Campus du droit, au Mali en septembre 2014 pour lancer la reconstruction du Mali par le droit.

Le programme de la visite était très riche. La Ministre a rencontré des femmes venues de milieux et de secteurs d’activité différents, mais ayant toutes un même objectif : l’amélioration des conditions de vie des femmes au Mali. Qu’elles soient femmes d’exception – élues, membres du gouvernement, journalistes, diplomates, cinéastes, chefs d’entreprise, juristes – ou non, la Ministre s’est rendu compte de leur volonté à prendre elles-mêmes en main leur destin, souvent en se regroupant pour être plus fortes.

Ainsi, la Ministre a pris connaissance d’ONG et de lobbies réunissant les femmes et luttant pour l’évolution de leurs droits et l’augmentation de leurs revenus. Elle a exprimé sa volonté de formaliser des accords de coopération pour la formation des femmes au leadership.

La Ministre et des femmes de la vie politico-médiatique du Mali - JPEG

Au fil de ses rencontres, la Ministre a compris que les femmes sont des acteurs essentiels du développement du Mali, même si elles sont encore peu nombreuses à occuper des postes de responsabilités. Ce sont en effet elles qui gèrent les biens sociaux de base (l’eau, l’alimentation, la santé). La crise qui a sévit dans le nord a beaucoup pesé dans la détérioration générale des conditions de vie des habitants, et de femmes en particulier, qu’il faut aider. La rencontre organisée par l’Association Femmes Leadership et Développement Durable (AFLED) avec des femmes déplacées du Nord a corroboré cette idée.

La Ministre des femmes du Gouvernement - JPEG

La Ministre a apprécié l’engagement des divers acteurs de la coopération française pour l’amélioration du sort des femmes au Mali. Ainsi, elle a échangé avec l’Agence Française de Développement, qui met en œuvre un projet d’abandon des mutilations génitales féminines dans la région de Kayes en partenariat avec l’Association Malienne pour le Suivi et l’Orientation des Pratiques Traditionnelles (AMSOPT).

Aussi, elle a assisté à une séance de sensibilisation aux dangers de l’excision sur la santé et d’information sur son interdit en France organisée à l’Office Française de l’Immigration et de l’Intégration.

Enfin, elle a rencontré les femmes de la force Serval et a ainsi pu observer l’engagement des femmes de la communauté française pour la paix au Mali.

Session de sensibilisation aux dangers de l'excision dans les locaux de l'OFII - JPEG

De plus, la Ministre a été rassurée de voir que les hommes aussi combattent pour les droits des femmes. Chefs de villages, représentants d’ONG et membres du gouvernement, ils savent tous qu’améliorer les conditions de vie des femmes améliorera la situation du Mali dans son ensemble.

45 chefs de village venus signer une déclaration publique d'abandon de l'excision - JPEG

Accompagnée par des représentants du barreau de Paris, la Ministre a exprimé sa foi en « la force de la loi » et s’est prononcée pour des dispositions plus favorables au droit des femmes dans la législation et la réglementation maliennes.

La Ministre s’est entretenue longuement avec le Président de la République, M. Ibrahim Boubacar Keïta, mais aussi avec le Ministre de la Justice, M. Mohamed Ali Bathily.

Enfin, elle a pu échanger avec son homologue, la Ministre de la Famille, de la Promotion de la Femme et de l’Enfant, Mme Oumou Ba Sangaré, avec qui elle a décidé de structurer des coopérations et des partenariats, afin d’appuyer de manière pérenne les femmes au Mali.

La Ministre des Droits des Femmes accompagnée des Ministres maliens de la Justice, de la Promotion de la Femme et des Affaires Etrangères - JPEG

Ainsi, la Ministre a pu observer qu’appuyer les femmes était un des meilleurs leviers pour le Mali pour sortir grandi et plus fort de la crise qu’il traverse. C’est en ce sens qu’elle veut travailler et aider le pays.

Dernière modification : 16/05/2016

Haut de page