Visite de Michel Sapin : 43 milliards de FCFA pour le Mali (9-10 avril 2015)

Le Ministre des Finances et des Comptes publics, M. Michel Sapin, s’est rendu au Mali les 9 et 10 avril 2015 pour participer à la réunion des Ministres des Finances et des Gouverneurs de la Zone Franc.

A l’occasion de son déplacement au Mali, le Ministre des Finances et des Comptes publics s’est également entretenu avec le Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre de la République du Mali, M. Modibo Keïta, et le Ministre de l’Economie et des Finances de la République du Mali, M. Igor Diarra.

JPEG - 39.5 ko
L’entretien du Ministre des Finances et des Comptes publics, M. Michel Sapin, avec le Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta
AMAP

Lors de son entretien avec le Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, le Ministre des Finances et des Comptes publics a annoncé l’annulation par la France de la dette monétaire du Mali pour un montant de 43 milliards de FCFA soit 64,8 millions d’euros.

JPEG - 54 ko
Le Ministre des Finances et des Comptes publics, M. Michel Sapin, et le Ministre de l’Economie et des Finances de la République du Mali, M. Igor Diarra, lors de la conférence de presse de la réunion des Ministres et des Gouverneurs de la Zone Franc.

Communiqué de presse de l’Ambassade de France :

Le jeudi 9 avril 2015, M. Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes publics de la République française, a annoncé au Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, que la France annulait la dette monétaire du Mali pour un montant de 43 milliards de FCFA (64,8 millions d’euros).

Depuis 1984, la France détenait une créance sur le Mali, appelée « dette monétaire », dont le montant initial était de 150,2 milliards de FCFA (229 millions d’euros). Cette dette monétaire était née au moment de la réintégration du Mali dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 1984.

En partie annulée en 2003, et plusieurs fois réaménagée, cette dette monétaire était traitée depuis 2007 par un mécanisme d’annulation-conversion de la dette, dont le principe était le suivant : les échéances de remboursement du Mali étaient, dès leur versement à la France, converties en aide budgétaire revenant au Mali. La date d’échéance de la dette monétaire du Mali envers la France était fixée à 2019.

Comme l’a souligné M. Michel Sapin à l’issue de son entretien avec le Président de la République du Mali, cette annulation du reste de la dette monétaire du Mali témoigne de l’engagement de la France à soutenir les efforts de développement économique et social d’un pays ami. Ce développement économique et social constitue en effet l’élément clef pour la stabilisation et la consolidation de la paix au Mali.

M. Michel Sapin était en déplacement au Mali les 9 et 10 avril 2015 pour participer à la réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de la Zone Franc. Il a rencontré le Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre, M. Modibo Keïta, et le Ministre de l’Economie et des Finances, M. Igor Diarra. A l’occasion de ces entretiens, M. Michel Sapin a abordé les questions relatives au processus de paix inter-malien, à la sécurité, au rôle des entreprises françaises pour soutenir le Mali et au changement climatique.

Bamako, le 10 avril 2015

JPEG - 62.5 ko
L’Ambassadeur de France au Mali, M. Gilles Huberson, le Ministre de l’Economie et des Finances de la République du Mali, M. Igor Diarra, et le Ministre des Finances et des Comptes publics, M. Michel Sapin

Dernière modification : 16/05/2016

Haut de page