Visite au Mali du ministre délégué chargé du Développement (13-14 juin 2013)

La délégation s’est d’abord rendue à Gao, en compagnie du docteur Mamadou Sidibé, ministre de l’Action humanitaire, de la Solidarité et des Personnes âgées, de M. Mohamed Ould Mohamed Idriss, président de l’Assemblée régionale de Gao, et de M. Gilles Huberson, ambassadeur de France au Mali. Elle a été accueillie par le général Kolodziej commandant la Brigade Serval. Les autorités civiles et militaires de la région étaient également présentes : le gouverneur de Gao était ainsi entouré du préfet, du maire de la ville, M. Sadou Harouna Diallo, et du directeur régional de la police nationale.

JPEG - 50.6 ko
A Gao, de g. à dr., Mme Anne Paugam, M. Gilles Huberson, le Dr Mamadou Sidibé, M. Pascal Canfin
JPEG - 56 ko
A Gao, de g. à dr., Mme Anne Paugam, M. Gilles Huberson, M. Pascal Canfin, le Dr Mamadou Sidibé, M. Sadou Harouna Diallo, maire de Gao.

La première visite de terrain a été consacrée aux installations techniques de la SOMAGEP, société publique de production et de distribution d’eau potable.

JPEG - 55.5 ko
A Gao. De g. à dr., M. Pascal Canfin, M. Yénizanaga Koné, directeur de l’exploitation de la SOMAGEP, Mme Anne Paugam

Avant de se rendre au siège de la radio Annia pour y rencontrer les représentants des sept radios communautaires de Gao, la délégation a visité le marché couvert réhabilité grâce à une opération de la CIMIC. C’est avec une certaine émotion que les visiteurs ont parcouru les allées et les stands de cette infrastructure à laquelle les autorités de la ville ont donné le nom de « Marché Damien Boiteux », en l’honneur du premier combattant français tombé pour la libération du Mali. A cette occasion, le ministre a pu saluer des commerçantes qui lui ont fait un accueil chaleureux.

JPEG - 81.8 ko
A Gao, de g. à dr., le président du Conseil régional de Gao, Mme Anne Paugam, Mme Frédérique Tarride, conseillère de presse de M. Canfin, M. Pascal Canfin.

Puis le ministre délégué a rencontré les élus des collectivités locales (Région, Cercles et Communes) qui, chacune, avaient désigné un porte-parole, ainsi que ceux des assemblées consulaires. Ils ont fait part de leur vif désir de voir se réinstaller les autorités locales pour un retour rapide à une vie normale avec, en particulier, la reprise des services de base que sont l’eau et l’électricité.

JPEG - 84 ko
A Gao, l’ambassadeur de France, M. Gilles Huberson, en compagnie du président du Conseil régional de Gao.

Après un déjeuner qui a réuni environ 80 invités à la base Serval, le ministre délégué a signé deux conventions de financement avec deux ONG actives dans l’appui aux éleveurs de la région de Gao : l’ONG TASSAGHT (du vocable Tamasheq signifiant lien), pour la mise en œuvre d’un projet de « réduction des conflits liés à la pénurie des ressources naturelles en milieu pastoral dans les cercles de Gao et Ansongo », avec un financement de 118 000 euros ; et l’ONG GARI (Groupement d’Artisans Ruraux d’Intadeyné), pour la réalisation d’un projet intitulé « Appui aux éleveurs du cercle de Ménaka », visant notamment à appuyer jusqu’à février 2014 1500 familles vulnérables issues des 5 communes de Ménaka, en vue de reconstituer leur cheptel et d’améliorer la rentabilité de leur activité d’élevage. GARI bénéficie d’un financement de 318 000 euros.

La rencontre entre le ministre délégué et les ONG locales et internationales a permis de souligner une grande convergence de vues sur les sujets de la transparence et du contrôle citoyen de l’aide. Le ministre délégué a rappelé les priorités françaises : après la conférence de Bruxelles qui avait permis de réunir plus de 3,2 milliards d’euros de promesses de financement, il fallait renforcer l’efficacité et la transparence de l’aide et, s’agissant de la France, un dispositif innovant allait être mis en place afin de publier sur internet toutes les informations pertinentes sur les projets financés.

De retour à Bamako, un dîner était offert par l’ambassadeur de France, M. Gilles Huberson, en l’honneur de la délégation.

JPEG - 74.9 ko
Lors d’un dîner offert par l’ambassadeur de France

Le deuxième jour, M. Canfin a visité le centre de formation professionnelle de Missabougou (quartier de Bamako) financé par l’Etat malien et la coopération luxembourgeoise. La visite s’est déroulée en présence de M. Tiéna Coulibaly, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, et de M. Bocar Moussa Diarra, ministre de l’Education de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues nationales et de l’Instruction civique. A cette occasion, le ministre délégué a remis à la partie malienne les lettres de notification du financement de deux nouveaux centres de formation professionnelle à Markala (région de Ségou) et Sikasso, qui seront spécialisés dans les métiers para-agricoles et pourront accueillir chacun 500 élèves par an.

JPEG - 44.5 ko
M. Tiéna Coulibaly, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, entouré de Mme Anne Paugam et de M. Pascal Canfin.
JPEG - 64.4 ko
M. Tiéna Coulibaly, M. Canfin et Mme Paugam au milieu des élèves du centre de formation professionnelle de Missabougou
JPEG - 56.9 ko
La délégation au CFP de Missabougou. De g. à dr., M. Bruno Deprince, directeur de l’Agence Française de Développement au Mali, M. Yves Gueymard, conseiller de coopération et d’action culturelle, Mme Anne Paugam, M. Gilles Huberson, M. Pascal Canfin.

> Lire le communiqué de presse de l’Agence Française de Développement :

Word - 369 ko

Le séjour malien de M. Canfin s’est achevé par un déjeuner de travail réunissant les principaux bailleurs et institutionnels maliens sur les suites de la conférence de Bruxelles et la transparence de l’aide, suivi d’une réunion sur la décentralisation avec les élus locaux et les institutionnels.

Dernière modification : 01/07/2013

Haut de page