Signature de quatre conventions d’appui budgétaire entre la France et le Mali pour un montant de 110,3 millions d’euros (72,3 milliards de FCFA)

La France, à travers son opérateur pivot l’Agence Française de Développement, a octroyé ce jour, quatre financements d’un montant total de 110,3 millions d’euros (72,3 milliards de FCFA) qui se décomposent comme suit :
- Une convention de conversion de dette monétaire de 64,8 millions d’euros (42,5 milliards de FCFA) décaissables à hauteur de 10,8 millions d’euros (7,1 milliards de FCFA) par an sur la période 2014-2019 ;
- Un prêt budgétaire concessionnel de 40 millions d’euros (26,2 milliards de FCFA) ;
- Une subvention d’appui budgétaire de 4 millions d’euros (2,6 milliards de FCFA) ;
- Une subvention d’appui à l’assainissement du secteur de la microfinance de 1,5 millions d’euros (984 millions de FCFA).

La subvention d’appui à l’assainissement du secteur de la microfinance répond à une demande formulée par le gouvernement malien en 2013.

Les objectifs spécifiques des financements d’appui budgétaire consistent principalement à :
- Contribuer à la subvention d’équilibre de l’État à la société publique Énergie du Mali (EDM) ;
- Contribuer à l’apurement des arriérés de l’État à l’égard de ses fournisseurs ;
- Contribuer à la reconstitution du stock national de sécurité alimentaire et aux distributions gratuites en période de soudure ;
- Contribuer aux dépenses liées à la décentralisation et aux opérations visant à la réinstallation des services de l’État au Nord.

La France apporte son appui à des secteurs comme l’énergie, la sécurité alimentaire la microfinance et le secteur privé dans son ensemble.

Les quatre conventions ont été signées ce lundi 17 novembre 2014 entre Mme Bouare Fily Sissoko, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Abdoulaye Diop, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, M. Gilles Huberson, Ambassadeur de France au Mali et M. Jean Pierre Marcelli, Directeur Afrique de l’Agence Française de Développement.

JPEG

Ces signatures concrétisent l’engagement du gouvernement français, souligné lors de la conférence des donateurs de Bruxelles du 15 mai 2013, d’accompagner le développement du Mali.

Elles sont également le résultat de la confiance renouvelée du FMI suite aux efforts consentis par le pays en matière de gestion macroéconomique et de gestion de ses finances publiques et leur décaissement sera opéré en totale cohérence avec le programme FEC du FMI en cours de mise en œuvre.

Dans un contexte de relance économique et de réconciliation nationale, c’est là, pour la France, une contribution au processus de gouvernance démocratique et au développement économique et social qui seront des leviers essentiels de demain.

Pour plus d’informations sur l’Agence française de développement.

Dernière modification : 02/12/2014

Haut de page