Coopération non gouvernementale

Environ 200 organisations non gouvernementales (ONG) et associations françaises ont mené des activités sur le territoire malien ces dernières années.

ONG françaises

Depuis 2009, le financement des ONG françaises a été transféré à l’Agence française de développement. Le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) conserve néanmoins un rôle auprès de ces structures et notamment :

  • d’accueil et de conseil auprès de celles travaillant au Mali ;
  • d’élaboration des avis demandés par l’AFD concernant les projets au Mali ;
  • de mise en relation et en synergie des différents acteurs œuvrant sur les mêmes thématiques et/ou lieux d’intervention (ONG, coopération décentralisée, etc) ;
  • de mise à jour de la liste des ONG françaises intervenant au Mali.

Pour tout complément d’information sur l’appui de l’AFD aux ONG

Paysage associatif français au Mali

Environ 80 associations et ONG françaises sont actives au Mali. Parmi elle :

  • 32 ONG françaises continuent à mener directement des activités – elles sont présentes au Mali ;
  • 28 autres mènent des activités via leurs partenaires locaux ;
  • d’autres ONG interviennent au Mali en tant qu’opérateurs ou de manière ponctuelle.
PDF - 316.5 ko
Associations et ONG françaises au Mali

Les secteurs et zones d’intervention

PNG - 33.9 ko
Répartition sectorielle des ONG au Mali
PNG - 28.4 ko
Répartition géographique des ONG au Mali
Renforcement de la société civile malienne

Selon la Cellule d’Appui au Développement à la Base (CADB) au ministère de l’Administration territoriale et des collectivités locales, il existerait 40 000 organisations locales formelles et informelles et 2 150 organisations non gouvernementales officiellement enregistrées.

Depuis une dizaine d’années un consensus sur le rôle essentiel en tant que promoteurs de la démocratie, de la justice sociale et des droits de l’homme s’est développé parmi les partenaires techniques et financiers (PTF) du Mali. Le Forum d’Accra de 2008, a renforcé ce consensus.

La période de sortie de crise devrait amener à une nouvelle posture du gouvernement maliens et des PTF à l’endroit de la société civile. Comme l’indique le DCPPND, il est souhaitable une meilleure prise en compte des citoyens, des organisations de la société civile dans la gestion des affaires publiques, y compris celles relatives à la prévention et à la gestion des conflits. Ce défi renvoie également aux questions liées à la reconnaissance du rôle important des autorités traditionnelles dans la gestion locale, la redevabilité des élus des collectivités territoriales vis-à-vis des citoyens.

Liens utiles

Pour les organisations de solidarité issues de la migration :

Si vous êtes une ONG ou association française et que vous souhaitez que votre structure apparaisse dans la base de données de l’Ambassade de France nous vous prions de contacter : scac.bamako-amba@diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 01/04/2016

Haut de page