Coopération en matière de mobilité, migration et développement

Le Mali et la France renforcent leur coopération en matière de mobilité, migration et développement à travers « Le Programme d’appui à l’administration et aux collectivités territoriales maliennes »

La France, au-delà de son engagement pour la sécurisation du Mali et le rétablissement de la paix, a souhaité imprimer une nouvelle dynamique de coopération avec le Mali, particulièrement sur les questions de mobilité, migration et développement. Cette logique d’intervention se fonde sur :

§ (i) les acquis et impacts des programmes de antérieurs (FSP financés par la coopération française puis Projet d’Appui au Codéveloppement (PAC) /Convention de financement CIGEM, financé par l’Union européenne ;

§ (ii) les nouvelles orientations de la France en matière de mobilité, migration et développement.

C’est dans ce cadre que la France et le Mali ont conçu un programme mobilité et migration pour le développement qui s’articule autour de deux dimensions :

1ère dimension : “appui à l’administration et aux collectivités territoriales maliennes en matière de mobilité, migration et développement ;

2ème dimension : “développement local et investissement productif.

Ce programme est en cohérence avec les stratégies et politiques nationales de référence et notamment le Cadre Stratégique de Croissance et de Réduction de la Pauvreté (CSCRP) dans lequel la migration est désormais inscrite (15ème domaine de l’axe stratégique 2).

La première dimension “appui à l’administration et aux collectivités territoriales maliennes en matière de mobilité, migration et développement, est financée à travers une subvention de la France de 800 000 euros pour une durée de 36 mois.

Elle vise à identifier de façon concertée avec la diaspora et l’ensemble des acteurs, des actions spécifiques en matière de mobilité, migration et développement qui permettent à terme, le renforcement des capacités de l’administration et des collectivités territoriales. Ces actions capitalisent ou renforcent les effets et impacts des politiques et programmes antérieurs mis en œuvre au Mali dans le cadre des FSP, du PAC, du CIGEM, etc. Elles contribuent de ce fait et de façon positive au renforcement de la décentralisation et de la gouvernance, au développement des localités d’origine de la diaspora et d’autres zones d’intervention souhaitées, notamment aux échelles intercommunales et transfrontalières.

Le programme contribuera à ce titre à améliorer l’état des connaissances sur la diaspora malienne dans l’espace CEDEAO et à identifier des actions et stratégies favorisant leur mobilisation au processus de développement du pays.

La première dimension du programme mobilité et migration pour le développement contribuera à intégrer la mobilité et la migration dans les stratégies et politiques de développement du Mali. Elle se structure en deux composantes :

Composante 1 : Appui à la définition des politiques publiques en matière de migration et développement ;
Composante 2 : Soutien à la mise en œuvre de politiques publiques locales en matière de migration et développement.

L’objectif spécifique de la première composante de cette dimension est d’intégrer la migration dans les politiques publiques maliennes, en veillant essentiellement à :

Contribuer à la réalisation d’études et de recherche action et d’un guide méthodologique d’intégration de la migration dans les politiques publiques pour chacune des trois thématiques suivantes :

•caractérisation et mobilisation de la diaspora malienne de l’espace CEDEAO au service du développement socio-économique du Mali ;

•identification des barrières et des actions à même de les surmonter en vue de favoriser l’insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés formés à l’étranger (et notamment les étudiants boursiers maliens d’Afrique et d’Europe) ;

•définition des modalités de planification locale intégrant la migration (“plan de développement local intégrant la migration”) ;

Renforcer les capacités de l’administration dans la prise en compte de la migration dans les politiques pour chacune de ces trois thématiques ;

Assister les départements ministériels en charge de l’élaboration des politiques dans le processus d’analyse et d’interprétation pour chacune de ces trois thématiques.

Les 02 premières études ont été lancées et leur DAO, seront bientôt disponibles sur les sites des partenaires ci-après. La mise en œuvre de cette première composante est confiée au CIGEM.

Télécharger les TDRs de l’étude diaspora Malienne à travers le lien suivant :
http://www.cigem.org/fichiers/?f=tdrs-de-letude-diaspora-malienne.pdf

Pour plus d’amples informations sur ces études, nous vous invitons à visiter le site du Ministère des Maliens de l’Extérieur, du CIGEM et de ses partenaires dont : la Cellule Technique du Codéveloppement, la Direction Générale des Collectivités Territoriales, le haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, l’Agence Nationale pour l’Emploi, l’Agence pour l’Emploi des Jeunes, les services technique de coopération française, allemande, belge, danoise, luxembourgeoise, etc.

Dernière modification : 25/03/2014

Haut de page