Affrontements à Kidal | Déclaration du Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (22 juillet 2016)

La France condamne les affrontements violents qui ont eu lieu à Kidal en violation du cessez-le feu et de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

Nous saluons la médiation du Niger, qui a permis de parvenir à un accord entre les groupes concernés.

La France les appelle à mettre fin immédiatement à la violence et à appliquer pleinement cet accord, comme ils s’y sont engagés. Elle rappelle que menacer le processus de paix expose à des sanctions.

Tout différend doit être réglé de façon pacifique et dans le cadre des structures prévues par l’accord de paix.

Dernière modification : 26/07/2016

Haut de page